Sengchanh, Laos

Nous étions à l’auberge en train de reparler de notre visite au musée des munitions non explosées (UXO en anglais). J’ai vu que dans l’entrebâillement de la porte, on nous écoutait… et tout à coup, ce Laotien est venu nous parler… dans un très bon français. Il nous apprend qu’il est guide touristique. Ni une ni deux, on lui pose nos petites questions.

 

 

1) Comment tu t’appelles ? Quel âge as-tu ?

Je m’appelle Sengchanh, j’ai 50 ans. Je suis originaire de Ventiane, issu d’une famille paysanne, à 30 km de la capitale.

2) Que est ton plat préféré ?

Je mange beaucoup de légumes – J’aime le plat mocpa (poisson cuit à la vapeur dans feuille de bananier) moc = feuille de bananier ; pa = poisson. Je ne peux plus manger de plats épicés à cause de problèmes d’estomac.

3) Combien de repas prends-tu par jour ?

Je dirai 3 fois par jour. Mais ce ne sont pas des gros repas. Au Laos, on va plutôt grignoter par ci par là, des fruits, des sandwichs, fruits secs.

4) Quel métier aurais-tu aimé faire ?

J’aime beaucoup mon métier de guide indépendant, mais mon rêve était de travailler dans le secteur de la banque. J’ai étudié la gestion et comptabilité. Mais je ne me suis pas lancé tout de suite après mes études et 35 ans passé je ne pouvais plus exercer cette profession. Au Laos, travailler dans ce secteur est reconnu et bien vu, notamment le fait de gérer l’argent, travailler dans un bureau etc.

5) Quel métier est le plus prestigieux selon toi ?

Pour moi, être pilote de l’air.

Si on pose la même question aux garçons, ils répondront policier et les femmes infirmière ou médecin.

De même, le statut de fonctionnaire est très recherché au Laos, ils ont des bons postes (dans les ministères), sont assurés d’avoir un travail, ont de bonnes conditions de travail et portent des costards. C’est une certaine réussite professionnelle et sociale.

6) Quel est ton rêve le plus fou ?

Être pilote d’avion, car ils portent un beau costume et ont un salaire « pur » (fixe). J’aime voyager.

7) Comment se dit «  voyager » dans ta langue ?

Thongtiew (Tong-ti-a-o)

8) Que penses-tu quant au fait d’avoir quitté notre job pour voyager un an ?

Au Laos, c’est fou de faire ça, car il faut manger etc. Mais pour moi, je sais que c’est super, c’est l’expérience de la vie.

9) Au Laos, à quel âge devient-on père ?

Dans les campagnes et notamment au sein des minorités ethniques, les femmes deviennent maman plutôt vers 14-15 ans et les hommes vers 16-17 ans. Pour vivre ensemble, il faut se marier d’abord. Il ne faut pas être majeur pour se marier.

9) Quelle est la fête que tu préfères ?

Au Laos, il y a 12 fêtes égales aux12 mois de l’année. Ma fête préférée est le nouvel an qui se déroule mi-avril ! C’est la seule occasion pendant laquelle je vois toute ma famille. J’ai trois frères et trois sœurs.

10) Quelle est, pour toi, la valeur la plus importante ?

Être honnête, pas mentir – être constant, neutre. Il nous cite l’exemple du violon à trois cordes (enseignement de Buddha) : la première corde est trop tendue, elle casse – la deuxième corde n’est pas assez tendue, le son est mauvais – la troisième est souple, le son est parfait. Les valeurs de Buddha : pas fatalité, pas superstition, savoir vivre.

11) Que connais-tu de la France ?

Depuis tout petit, je connais Paris, la Tour Eiffel, le vin, le parfum, le pain. C’est un rêve de me photographier devant la tour Eiffel.

12) Où aimerais-tu voyager ?

La France ! J’ai 6 mois de vacances par an. Je ne voyage pas pour autant, je vais de temps en temps en Thaïlande. J’ai un cousin qui vit au Havre, et une amie à Paris.

13) Que penses-tu du gouvernement actuel, quelles sont tes attentes ? Que penses-tu de la présence de plus en plus ancrée de la Chine au Laos ?

Au Laos, il y a un Président et un premier ministre. C’est un régime communiste, nous avons qu’un seul parti représenté. Sur le plan économique, nous sommes plus capitalistes. Je suis satisfait du gouvernement actuel, je le trouve efficace. Ce nouveau gouvernement est en place depuis 2017, avant il y avait beaucoup de corruption. Depuis que celui ci est est en place, la corruption est punie. De plus, il y a eu beaucoup d’améliorations au niveau de l’éducation, de la santé et du réseau routier. En ce qui concerne mes attentes, j’aimerais que le réseau routier s’améliore encore.

La présence des chinois ne me pose pas de problème. Ils investissent dans différents secteurs et contribuent à l’amélioration des conditions de mon pays. Par exemple, en 2020, cent barrages chinois seront construits sur le Mékong. Pour eux, l’électricité est le pétrole blanc. Même s’ils sont les propriétaires de ses chantiers, un accord a été conclu entre mon pays et la Chine. Nous pourrons bénéficier des bienfaits au long terme. Je suis tout de même conscient que dans une dizaine d’année, le Laos sera « chinois »…

14) Quelles sont les relations avec les Américains suite à ces bombardements intempestifs du territoire laotien pendant la guerre du Vietnam ? 

Suite à l’ouverture du tourisme, les laotiens n’éprouvent, en général, pas de rancœur. Même si des bombes explosent et font encore des morts chaque semaine, nous regardons vers l’avenir. A l’école, les enfants continuent à apprendre l’atrocité des faits.

Dans la philosophie bouddhiste, nous apprenons à pardonner et aimer l’être humain quoi qu’il arrive.

15) Sur une île déserte, choisis 3 objets que tu emporterais avec toi ?

J’apporterai de la nourriture, des médicaments et des vêtements !

16) Quelle est la femme idéale selon toi ?

Celle-ci doit être active, travailleuse et patiente.

17) Que doit-on retenir de ton pays ?

Le Laos est le pays de la sérénité.

Ca peut aussi vous intéresser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *