Audrey, Belize

Sans Couchsurfing (site internet pour être hébergé chez des gens), nous serions passés à côté de cette fabuleuse personne. Elle nous a gentiment ouvert les portes de sa maison pendant une semaine. Elle vit à Blackman Eddy, dans une grande maison juchée sur une colline, en compagnie de 11 chiens et 5 chats. D’origine bélizienne, elle y est revenue pour la retraite après avoir vécu plus de 30 ans en Angleterre. Nous avons pris d’assaut sa cuisine pour lui concocter des plats végétariens et français, et cela malgré son régime.

Elle est fan de football, fervente supportrice de l’équipe nationale des Bandits et bientôt coach d’une plus petite équipe. Elle nous a emmenés à deux matchs, on a pu voir un peu l’ambiance bélizienne. Son autre passion c’est le karaté qu’elle faisait à haut niveau.

Enfin, avec sa voisine canadienne Amanda, elles font partie d’une association dédiée aux animaux de la rue. Elles s’occupent de leur trouver des familles et parfois elles-mêmes ne résistent pas à les adopter en disant « cette fois c’est le dernier ».

Comment tu t’appelles ? Quel âge as-tu ? Je m’appelle Audrey, j’ai 62 ans.

Que est ton plat préféré ? J’adore les spaghettis à la bolognaise.

Quel métier aurais-tu aimé faire ?Je voulais travailler dans l’armée, être tireuse, ne pas tuer, mais juste pour le plaisir et ressentir l’adrénaline de tirer.

Quel métier est le plus prestigieux selon toi ? Docteur, soigner les gens.

Quel est ton rêve le plus fou ? Acheter un camping-car et voyager aux États-Unis ou en Europe.

Quelle est la fête que tu préfères ? La fête du homard en juin, à Placencia, sud du Belize. C’est une compétition de pêche.

Quelle est, pour toi, la valeur la plus importante ? L’intégrité est la meilleure valeur à mes yeux.

Que penses-tu du président actuel ? Quelles sont tes attentes du gouvernement ? Je pense qu’il fait du bon travail, je l’aime bien à 90 % contrairement au parti opposé. L’année prochaine on aura des élections. Ça s’annonce bien. Mes attentes étaient qu’ils respectent leurs promesses : lutter contre la corruption. Et c’est ce qu’il est en train de faire. L’ancien gouvernement a utilisé l’argent dédié à des projets sociaux donné par le Venezuela pour payer des dettes au lieu de l’utiliser aider la population.

Que ferais-tu si tu étais premier ministre du Belize ? Je réduirais la corruption et le crime. Et aussi, la pauvreté, même s’il n’y en a pas énormément ici. Je réglerais le problème de la terre qui n’est pas distribuée de manière juste. Je donnerais des terres à chacun pour pouvoir construire sa maison, cultiver son jardin etc.

Quel personnage important admires-tu ? Gandhi – j’aime sa position contre le gouvernement britannique qui maltraitait les Indigènes. J’admire son combat, il est allé jusqu’au bout et a même fait de la prison. C’était un non-violent.

Que connais-tu de la France ? J’y suis allée trois fois. J’aime l’hymne national, les gens, la nourriture, la moutarde, les pâtisseries, la langue et le sud de la France (Cap d’Agde). .

Où aimerais-tu voyager ? J’aimerais découvrir le Brésil et l’Argentine (pour voir les gauchos et faire des barbecues).

Sur une île déserte, choisis 3 objets que tu emporterais avec toi.

– une machette

– des allumettes

– un purificateur d’eau

Quel est l’homme idéal selon toi ? Il doit être militaire. J’aime qu’il soit discipliné et propre sur lui. Il doit être physiquement plus grand que moi, mentalement fort et tendre à l’intérieur.

Que devons-nous retenir du Belize ? La gentillesse des gens.

Ca peut aussi vous intéresser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *