En plein camping sauvage, un bruit terrifiant surgit.

Accompagnés de Greg et Ophélie, nos acolytes voyageurs en Afrique, nous avons décidé de nous rendre au Botswana. Une des raisons de ce choix : on peut rencontrer tous les animaux de la savane en liberté. C’est comme si l’entièreté de ce pays était un parc national. En quête d’aventure, nous avons donc décidé de faire du camping sauvage au Botswana. C’est en approchant de Moremi que nous décidons de trouver un endroit pour y passer la nuit. Sur le chemin, nous croisons beaucoup d’animaux (girafes, éléphants, buffles, antilopes etc.)

C’est quand la nuit vient de tomber que nous déplions les tentes, face à un point d’eau. On se dit qu’on aura plus de chances d’y voir des animaux qui viennent s’abreuver. Malgré une végétation plutôt dense, nous avons un point de vue agréable. Une fois dehors, on ne s’éloigne pas trop de la voiture. On fait rapidement à manger, peu rassurés. Munis d’une lampe torche, on guette régulièrement les alentours. On ne sait jamais. Les animaux ne préviennent pas de l’heure de leur visite. Une fois les pâtes avalées, direction la tente sur le toit pour observer tout en sécurité. On décide tout de même de se brosser les dents avant de remonter.

Alors que la lune éclaire difficilement la nuit, on entend un impressionnant bruit viscéral non loin de nous. Il n’y a pas de doute, le roi de la savane est bien là. Brosses à dents encore en bouche, on déguerpit au plus vite en direction de la voiture. Trois à l’arrière, un sur le toit. Ça ressemble à un Tetris humain tant nous n’avons pas pris le temps de nous installer. On se regarde. Mélange d’adrénaline et de rire. Il est où Géo ? Il est monté sur le toit !

Quant au lion, il est bien resté à l’extérieur ! OUF !

Ca peut aussi vous intéresser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *