Pourquoi faire un tour du monde ? Pourquoi maintenant ?

On pense que c’était la dernière. Puis l’envie de reprendre le sac à dos revient.

On a tout d’abord imaginé un voyage de 6 mois en Asie, prévu courant 2018… Dès qu’on était en vacances à l’étranger, on parlait de ce « grand voyage ».

Et un soir de septembre en rentrant du travail assez tard, alors que Maou l’attendait en pyjama prête à se coucher, Géo lui dit « pourquoi ne pas se faire un tour encore plus grand ? Ce sera peut être la seule fois dans notre vie !  ». Maou lui répondit « c’est vrai ça, pourquoi pas, qu’est ce qui nous retient ? ». Rapidement, on a pris conscience qu’il ne nous restait que 4 mois avant d’accoucher de ce grand bébé.

Têtes baissées, on a commencé à entamer les démarches (passeport pour Géo, visa pour l’Inde, assurance, banque, annonce au travail). On ne pensait plus qu’à ça, nos coups de fil entre midi et deux se transformaient en conversation dignes d’une agence de voyage.

Pour Marianne, c’est un rêve de gosse qui se réalise. Petite elle parcourait le planisphère avec sa cousine Pauline, en s’imaginant à vélo dans la Cordillère des Andes, remontant jusqu’au Montana.

Pour Géo, c’est une promesse qu’il s’est faite avant de passer le cap des 30 ans !

Tous les deux voyageurs dans l’âme, on s’est dit OUI au voyage !

Ce voyage est synonyme d’aventure, rupture, projet, découverte, remise en question, rencontres. Nous n’avons pas trop planifié car nous avons l’envie commune de se laisser surprendre et se sentir libre. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pris de Billet tour du monde ni de retour. Partir et ne pas savoir quand on reviendra, ça aussi c’est un rêve.

Ne pas avoir de réelles contraintes, le temps d’une page dans ce livre qu’est notre vie. Goûter à ce plaisir de « vivre au jour le jour ». Se sentir sujet, à deux. Nous attendons aussi de ce voyage d’apprendre de l’autre, apprendre à construire et découvrir ce qui nous aspire réellement. Penser nos vies futures.

Géo va aussi profiter de ce voyage pour se consacrer à la photo. Il aura le plus grand terrain de jeu, sous ses yeux.

Nous avons choisi de parcourir l’Asie et l’Amérique du sud . Comme dit plus tôt, ce projet étant un un coup de tête, nous avons donc privilégié des destinations à moindre coût . Cela dit, même avec de grosses économies, nous aurions traverser ces mêmes continents.

Nous avons envie de parcourir l’Asie du sud est pour sa cuisine, sa culture et ses endroits paradisiaques.

Pour Maou, ce sera une entière découverte. Quant à Géo, il y a déjà mis les pieds mais de nouveaux pays ont été rajoutés à sa liste.

Mises bout à bout, les envies de chacun ont permis de construire notre itinéraire. Parmi tous ses voyages, Géo a eu un coup de foudre pour son aventure au Népal. En quittant un orphelinat du Terai, il lui fût très difficile de porter un dernier regard sur ces visages devenus familiers. Le Népal s’est naturellement inscrit comme étape.

Nous avions aussi envie de découvrir l’Inde, y passer du temps, la traverser. Odeurs , frénésie, couleurs, contradictions et mystères. C’est l’image que nous nous en faisons.

Ambiance complètement différente : l’Amérique du sud. Encore une fois, nous avions aucun doute quant à ce choix de destination. Durant ces études de langue, Maou en a déjà eu un aperçu. En plus d’aimer l’espagnol et la salsa, elle est également terriblement impatiente de découvrir les sites incroyables du Macchu Picchu, le salar d’Uyuni et le lac Titica. Un voyage haut en couleurs.

Il y a 4 ans, Géo y a passé trois mois avec deux amis et s’est toujours dit qu’il reviendra pour visiter la Colombie.

Un troisième continent pourrait bien venir se rajouter mais on en n’est pas encore là…